Q’est-ce que la dentisterie neuromusculaire ?

La dentisterie neuromusculaire (DNM) est la science de la dentisterie qui englobe les principes scientifiques de patho-physiologie, l'anatomie, la forme et la fonction. Elle étudie notamment la relation complexe entre les dents, les articulations temporo-mandibulaires et les muscles masticateurs afin de parvenir à une occlusion basée sur une relation équilibrée entre la mandibule et l'occlusion neuromusculaire. L'objectif du dentiste neuromusculaire est de relâcher les muscles de la mâchoire, pour établir une position de repos physiologique réelle.


   


 

Qu’est-ce que la NST (Neurostimulation Transcutanée) ?

La dentisterie neuromusculaire a pour objectif d'apporter une réelle détente des muscles faciaux et cervicaux grâce à l'utilisation de la neurostimulation transcutanée (NST). La NST est un terme largement utilisé, mais son utilisation dans le domaine de la dentisterie neuromusculaire, fait plutôt référence à une stimulation musculaire électrique à fréquence ultra-basse.


Pourquoi utiliser la NST ?

Les muscles du visage et des cervicales sont souvent "programmés" pour contrôler la tête et la position de la mandibule, dans le but d'avoir une bonne occlusion de la mâchoire, même si cette dernière n'est pas optimale. Il est extrêmement difficile de volontairement corriger cette position. C'est là que la NST intervient. L'utilisation d'une stimulation à basse fréquence a pour objectif de parvenir à soulager la douleur musculaire sans médicament. 

Activité musculaire avant la NST Activité musculaire après la NST

Pourquoi l'évaluation du fonctionnement physiologique est-elle importante ?

En règle générale, les muscles et les articulations s'adaptent à l'état du mordu des dents ; ce qui peut être très douloureux. 

Une simple étude des tissus dures ne suffit pas à donner une vue générale complète du système d'occlusion. C'est pourquoi le dentiste neuromusculaire utilise différentes méthodes pour parfaire l'évaluation de l'état général de l'occlusion. Grâce aux enregistrements en 3D des mouvements  de la mâchoire, de l'électromyographie et de l'enregistrement sonore, le dentiste est en mesure de poser un diagnostic complet du fonctionnement (ou dysfonctionnement) du système de mastication.


Qu'est-ce que le ‘jaw tracking’ ?

Le "jaw tracking" est un des outils utilisé par les dentistes neuromusculaires pour identifier les mouvements de la mâchoire en 3D. 

Il permet notamment d'étudier le mouvement mandibulaire de façon dynamique. Les capteurs suivent la trajectoire de la mandibule en trois dimensions en détectant les changements du champ magnétique - une science développée par Myotronics.


Pourquoi est-ce si utile ?

Les données issues de l'enregistrement des mouvements en 3D de la mandibule ont trois rôles importants. 

Premièrement, elles permettent au dentiste d'étudier le mouvement de la mandibule de façon dynamique, en enregistrant et en reproduisant le chemin parcouru par la mandibule lors de son ouverture et de sa fermeture. Il lui est ainsi possible de détecter, de façon très précise, un grand nombre d'anomalies totalement indiscernables sans cet outil. Par exemple, un ralentissement soudain de la vitesse de la mandibule est totalement invisible à l'oeil nu, mais se manifeste souvent par un craquement de la mâchoire. 

Deuxièmement, l'outil enregistre la relation entre la mandibule et le crâne avec une grande précision. Ces informations sont très utiles lors du diagnostic et pour avoir un enregistrement de l’occlusion neuromusculaire non pathologique. 

Troisièmement, ces informations permettent au dentiste de vérifier que la trajectoire de la mandibule lors de la fermeture de la mâchoire est physiologiquement correcte.

© 2014 - Dr. Yves Delessert, DDS - DMD - MS, Votre expert de l'ATM.
Visitez aussi notre site général : www.yvesdelessert.com